Quel est le prix d’une mutuelle pour chat ?

Rien que pour le premier examen vétérinaire de votre chaton, assorti de sa primo-vaccination, vous aurez à débourser une centaine d’euros. Et vous dépenserez à peu près le double si vous souhaitez en profiter pour faire castrer ou stériliser l’animal. Au fil des années, entre consultations de routine, rappels de vaccins, soins d’urgence, l’addition ne cessera de monter… En contractant une mutuelle, vous êtes assuré de pouvoir prendre soin de votre petit compagnon à moustaches quoi qu’il arrive. Oui, mais cette assurance santé pour chat, combien ça coûte ? Quelles prestations sont-elles prises en charge ? Dans quelle mesure ? Voici tout ce que vous devez savoir à ce sujet.

- Qu’est-ce qui détermine le montant d’une mutuelle pour chat ?

Les prix des mutuelles pour chats sont extrêmement fluctuants, non seulement en fonction des compagnies mais aussi selon les différentes formules. Trois facteurs jouent un rôle déterminant dans le coût total d’une mutuelle pour chat : tout d’abord, bien sûr, l’étendue de la prise en charge, selon la couverture souhaitée. Le profil du chat rentre également en ligne de compte, aussi bien du point de vue de sa race que de son âge.

Le type de couverture souhaitée

Les mutuelles pour chat sont de plusieurs types. Certaines ne couvrent que les soins vétérinaires de base, tandis que d’autres englobent les interventions chirurgicales, voire l’hospitalisation, les soins dentaires… Sans surprise, le tarif global grimpe donc en fonction du degré de couverture et des prestations choisies. Les formules avec franchise sont généralement moins chères que celles qui assurent un remboursement total des frais. De plus, plus le plafond garanti est élevé, plus la formule est onéreuse. Vous pourrez aussi payer plus ou moins cher en fonction de la longueur du délai de carence. En bref, plus la mutuelle vous protège contre les grosses dépenses, plus elle vous coûte cher ! Les comparatifs indiquent une large fourchette de tarifs d’une compagnie et d’une formule à l’autre. En gros, une couverture complète vous coûtera entre 15 et 20 euros par mois (200 euros à l’année en moyenne) ; intermédiaire, environ 10 euros (120 euros à l’année) ; basique, entre 4 et 6 euros (environ 60 euros à l’année).

La race du chat

Une mutuelle pour chat va coûter plus ou moins cher en fonction de la race de l’animal : en effet, celle-ci joue un rôle décisif dans la santé du félin tout au long de sa vie. Et de ce point de vue, mieux vaut opter pour un chat de gouttière (dit aussi européen), fruit du mélange de dizaines et dizaines de caractéristiques génétiques sur des générations et, de ce fait, doté d’une immunité à toute épreuve. À l’inverse, les chats de pure race – issus de décennies d’accouplements entre deux individus de même profil génétique – sont beaucoup plus fragiles. Ainsi, la probabilité qu’un chat de race tombe malade au cours de sa vie est plus élevée que pour un européen. Et les assureurs le savent bien !

Combien coûte une mutuelle pour chat de race ? Cela dépend pour quelle race ! En effet, tous les chats inscrits au L.O.O.F. (Livre Officiel des Origines Félines, réservé aux matous porteurs de pedigree) ne sont pas égaux du point de vue de la santé. On peut les répartir en trois grandes catégories :

  • les races les plus fragiles : il s’agit du Sphynx (dont la peau dépourvue de pelage l’expose aux problèmes dermatologiques), du Persan (menacé par la polykystose rénale), du Maine Coon (affligé d’une fragilité cardiaque congénitale), du Savannah (candidat à toutes sortes de graves maladies, dont l’hyperthyroïdie, les glaucomes…), mais aussi du Scottish Fold (problèmes liés à la morphologie de ses oreilles), du Devon Rex (sujet aux troubles dermatologiques, auriculaires et musculaires) et du Mau Egyptien (sensible aux changements de température).
  • Les races les plus résistantes : le Chartreux, le Manx, le Bengal, le Sibérien et le British Shorthair ont beau être des chats de race, leur pedigree ne semble les prédisposer à aucun problème de santé en particulier.
  • Les races intermédiaires : entre ces deux catégories s’en trouve une troisième, celle des chats de race qui ne sont exposés à aucune pathologie ou tendance génétique particulière, et dont la santé doit être surveillée mais sans excès. Il s’agit de l’Abyssin, du Birman, du Siamois, du Balinais, du Burmese et du Scottish Fold.

Pour un chat dont la race est considérée comme étant particulièrement fragile, tel le Maine Coon, une race très plébiscitée des Français, le prix d’une mutuelle peut être jusqu’à 40% plus élevé que pour un chat de gouttière. Cependant, pour les races plus résistantes ou intermédiaires, vous pourrez trouver des assureurs vous proposant une formule globalement équivalente aux tarifs appliqués aux chats non racés.

L’âge du chat

Vous pensez que plus votre chat est âgé, donc sujet aux maladies, plus l’assurance santé va vous coûter cher ? Vous ne vous trompez pas, mais jusqu’à un certain point. Et ce, pour la bonne raison qu’au-delà de l’âge de dix ans, la plupart des assureurs vont refuser de vous établir une mutuelle. Pas plus qu’ils ne vous en proposeront pour un chaton âgé de moins de six mois (pour certains, la limite s’abaisse à trois mois)…

Eh oui, vous l’avez compris : un chat considéré comme trop jeune ou trop vieux est vu d’un mauvais œil par les assureurs. Seul un chat dans la force de l’âge sera considéré comme digne d’avoir une mutuelle, et encore. Plus votre félin s’approche de la barrière fatidique des dix ans, plus il aura de risque de tomber malade… et plus la cotisation sera élevée.

Du point de vue des assureurs, la vie d’un chat en âge d’avoir une mutuelle (entre 3 mois et 10 ans, donc), se découpe en trois tranches :

  • de 3 mois à 3 ans : pendant sa jeunesse, en dehors des vaccinations et d’une éventuelle stérilisation, le matou ne devrait avoir besoin que d’un minimum de soins vétérinaires. C’est donc pendant les 3 premières années de sa vie que sa mutuelle vous coûtera le moins cher (comptez environ 8 euros mensuels pour la couverture globale d’un chat non racé).
  • de 3 à 7 ans : dans la force de l’âge, un chat bien soigné se maintient généralement en bonne santé. C’est pourquoi l’augmentation de la cotisation est presque insignifiante (vous trouverez des tarifs de mutuelle à partir de 9-10 euros par mois).
  • après 8 ans, les choses se corsent. Le chat n’est pas encore officiellement un senior, mais il entre dans la deuxième partie de sa vie et sa santé devient plus délicate. Le coût mensuel d’une mutuelle passe en moyenne à 14 euros.

Si vous n’avez pas encore de chat, profitez-en pour vous informer sur le budget que votre félin représente dans sa globalité avant de prendre une décision d’adoption !

- Combien coûte une mutuelle pour chat senior ?

Au-delà de 8 ans, les formules de mutuelle pour chat se font rares. Tentez l’expérience avec les comparatifs en ligne : la plupart ne vous donnent même pas la possibilité de sélectionner une date de naissance de l’animal antérieure à dix ans ! Le message est clair…

Toutefois, même s’il est difficile de trouver une assurance pour un chat de dix ans ou plus, quelques solutions s’offrent à vous pour assurer les dernières années de vie de votre matou :

  • n’attendez pas ses 10 ans pour lui dénicher une assurance. Dès l’âge de 8 ans, même si votre félin a toujours été en bonne santé, souscrivez une mutuelle sans limite d’âge. Bien qu’assez rare, ce genre de formule existe. Cependant, elle peut inclure des clauses d’exclusion qui la rendront inapte à couvrir les besoins de santé de votre chat : maladies incurables, chirurgies lourdes… Prenez le temps de bien lire le contrat avant de le signer ! Toutes les mutuelles ne se valent pas…
  • Optez pour une mutuelle pour chat vieillissant. Certaines formules prennent en charge les frais liés au décès de l’animal (euthanasie et crémation), d’autres proposent des forfaits pour le traitement du diabète, des rhumatismes inflammatoires, des cancers…

Le meilleur moyen de trouver une mutuelle pour votre chat de plus de 10 ans ? C’est d’en discuter directement avec votre assureur, ou de demander conseil à votre vétérinaire.

Une mutuelle pour chat vieillissant, c’est cher ?

La réponse est oui, bien entendu. Pour un chat senior, dont les problèmes de santé sont forcément plus fréquents et plus lourds, les formules sont rares et les tarifs sont plus élevés :

Prix moyen d’une mutuelle de base pour chat senior

    (cette couverture ne concerne que les frais chirurgicaux occasionnels, suite à un accident par exemple) : 22 euros par mois (donc 264 euros à l’année) ;
  • prix moyen d’une mutuelle intermédiaire pour chat senior (incluant tous les frais vétérinaires) : 99 euros par mois (donc 297 euros à l’année) ;
  • prix moyen d’une mutuelle premium pour chat senior (incluant tous les frais vétérinaires + un forfait décès) : 110 euros par mois (donc 330 euros à l’année).

Non, vous ne rêvez pas : assurer les soins de santé de votre petit félin vieillissant va vous coûter jusqu’à 4 à 5 fois plus cher après son dixième anniversaire. Cependant, si l’animal est de constitution fragile ou est affligé d’une maladie chronique, contracter une mutuelle pour chat senior va tout de même vous soulager un peu du point de vue financier.

- Rapport qualité-prix d’une mutuelle pour chat : comment l’évaluer ?

Souscrire une assurance santé pour chat, est-ce que ça vaut le coup ? Comment trouver la formule offrant le meilleur rapport qualité-prix, c’est-à-dire qui va vraiment vous permettre d’économiser ?

Selon le profil santé de votre chat

Pour trouver la bonne formule de mutuelle pour chat, commencez par faire la liste des besoins effectifs de votre petit félin en matière de santé. Prenez en compte les éléments suivants :

  • la race de l’animal, pour savoir si le minet risque de souffrir de pathologies héréditaires à un moment ou un autre de sa vie ;
  • ses habitudes de vie : est-il plutôt intrépide (et pourrait donc avoir un accident), ou au contraire, s’agit-il d’un chat d’intérieur peu disposé à s’aventurer au-dehors ?
  • Le contexte dans lequel vit le chat : hauteur du balcon si vous êtes en appartement, présence ou non d’autres animaux dans le foyer, route proche et passante, etc.
  • La castration / stérilisation du félin : un chat non castré ne manquera pas de se bagarrer avec ses congénères mais aussi de s’éloigner de la sécurité de votre logement plus souvent qu’à son tour ! Il sera donc davantage sujet aux blessures ou accidents.

Selon vos frais vétérinaires annuels

Dans l’optique de trouver une mutuelle chat économique, faites le compte des frais vétérinaires auxquels vous faites face annuellement – ou prévoyez de faire face – pour votre chat :

  • les vaccinations (2 injections à un mois d’intervalle la première année, puis 1 rappel tous les ans ou tous les 2 ans, selon le type de vaccin) : entre 50 et 80 euros ;
  • les consultations vétérinaires de base (autant de fois que nécessaire, et au moins une de contrôle par an) : entre 30 et 50 euros ;
  • l’implantation d’une puce électronique (obligatoire dès les premiers mois de vie du chaton) : entre 60 et 80 euros ;
  • un détartrage dentaire : entre 80 et 100 euros ;
  • une échographie : environ 100 euros ;
  • une radio du thorax : environ 80 euros ;
  • une stérilisation (ablation des ovaires) : 80-100 euros ;
  • une castration (ablation des testicules) : 60-80 euros ;
  • une hospitalisation en clinique vétérinaire : entre 10 et 50 euros par jour (selon les soins requis) ;
  • une intervention chirurgicale : jusqu’à 500 euros pour une fracture et jusqu’à 2000 euros pour une reconstruction suite à un accident.

Et ce n’est pas tout ! Les médicaments pour chat aussi ont un coût, et pas des moindres ! Rien que pour des comprimés anti-parasites (indispensables si vous vivez à la campagne), vous pourrez débourser jusqu’à 30 euros pour 3 mois de traitement. Pour soigner une infection hivernale, des antibiotiques s’imposent : vous paierez entre 5 et 10 euros la boîte. Après une intervention ou une blessure, minet aura sans doute besoin d’un traitement anti-inflammatoire : comptez 15-20 euros la boîte.

Il ne vous reste plus qu’à faire vos calculs : considérant qu’une mutuelle de base vous coûtera environ 80 euros l’année – le prix d’une vaccination, ou de 2 consultations vétérinaires – vous avez presque toujours intérêt à contracter une mutuelle pour votre chat, même si celui-ci est en parfaite santé !

- Qu’est-ce qui est compris dans une mutuelle pour chat ?

Pour être sûr d’en avoir pour votre argent avec une mutuelle pour chat, vérifiez toujours bien les prestations incluses dans le contrat, et assurez-vous qu’elles correspondent aux besoins effectifs (ou prévisibles) de votre matou. Inutile, par exemple, de souscrire une couverture complète pour un chat castré dans la force de l’âge, qui passe l’essentiel de son temps à l’abri d’un jardin, d’un salon ou d’un balcon. Une formule de base sera bien suffisante pour prendre en charge sa visite de contrôle chez le vétérinaire, d’éventuels soins de routine et un rappel de vaccin. Si le chat vieillit ou a des problèmes spécifiques, c’est une autre histoire.

Lisez toujours attentivement le contrat de mutuelle pour chat avant de le signer. Voici tout ce qu’il est susceptible d’inclure (sous forme de forfait ou de participation aux frais) :

  • pour les formules de base : les frais vétérinaires consécutifs à une maladie et/ou un accident ;
  • pour les formules intermédiaires : les opérations chirurgicales / les accidents graves / les hospitalisations ;
  • pour les formules premium : les déplacements à l’étranger / les soins vétérinaires en tout genre (vermifuges, vaccins, détartrages…) / les frais d’euthanasie et de décès…

Par ailleurs, tout contrat de mutuelle comporte des clauses, lesquelles peuvent concerner :

  • un plafond annuel de remboursement : entre 1000 et 1500 euros selon la formule ;
  • une franchise, c’est-à-dire le montant des soins qui restent à votre charge, l’assureur s’acquittant du reste : entre 0 et 100 euros selon la formule ;
  • un délai de carence : période pendant laquelle votre chat ne peut pas bénéficier de la mutuelle : ce délai peut être de 24/48h après un accident et jusqu’à 6 mois après une opération chirurgicale. Difficile donc de souscrire une mutuelle de dernière minute, pour un chat déjà blessé ou opéré !

Enfin, attention : pour souscrire certains contrats, vous aurez à remplir un questionnaire de santé. Votre chat souffre d’une maladie chronique ? L’idéal est de demander un devis à votre assureur pour une mutuelle chat sur mesure. Vous dépenserez ainsi votre argent en fonction de besoins ciblés et bénéficierez donc du meilleur soutien financier possible. Aussi, n’hésitez pas à consulter un comparateur spécialisé. C’est un service en ligne gratuit qui détaille chacune des garanties proposées par les différents assureurs. Ca facilite le travail de recherche !

- Cela devrait vous plaire...

chat qui a une mauvaise haleine

Pourquoi mon chat a-t-il mauvaise haleine ?

Pouah ! D’où vient cette odeur nauséabonde qui s’échappe de la bouche de votre chat ? Est-ce normal qu’il ait mauvaise haleine, ou est-ce l’indice d’une maladie ? Comment remédier à l’halitose de

chat qui tire la langue

Pourquoi mon chat tire-t-il la langue ?

Contrairement aux chiens, qui évacuent leur trop-plein de chaleur en haletant la gueule ouverte, les chats n’ont pas l’habitude de tirer la langue pour se rafraîchir. Pas plus que pour