Pourquoi mon chat a-t-il mauvaise haleine ?

Pouah ! D’où vient cette odeur nauséabonde qui s’échappe de la bouche de votre chat ? Est-ce normal qu’il ait mauvaise haleine, ou est-ce l’indice d’une maladie ? Comment remédier à l’halitose de votre petit félin ou, mieux encore, la prévenir ? Voilà tout ce que vous devez savoir sur les différentes causes d’une haleine fétide chez un chat, mais aussi sur les solutions pour l’éviter et les mesures à prendre lorsqu’elle persiste.

- Mauvaise haleine du chat : les différentes causes

Plusieurs causes peuvent être à l’origine de la mauvaise haleine de votre chat. Pour les déceler, examinez l’intérieur de sa bouche, mais aussi le contenu de sa gamelle. Et les résultats ne sont pas concluants, emmenez l’animal chez le vétérinaire pour un check-up total.

Les dépôts de tartre

Le tartre sur les crocs et les problèmes dentaires qui en découlent sont le plus souvent à l’origine de la mauvaise haleine d’un chat. Si le vôtre sent vraiment mauvais, examinez sa dentition. Le tartre se présente sous la forme de dépôts jaunâtres à la base des dents. Attention, il n’est parfois pas seul en cause. En effet, en raison des nombreuses bactéries qu’il contient, le tartre peut provoquer des maladies invisibles à l’œil nu, mais dont l’évolution va compromettre l’état de santé générale du chat.

  • C’est notamment le cas de la parodontite, fréquente chez les chats âgés ou dont le système immunitaire est plus fragile, qui attaque les os de la mâchoire. N’attendez pas que les crocs de l’animal se déchaussent pour réagir : emmenez-le rapidement chez le vétérinaire.
  • D’autres pathologies dues au tartre et causes d’halitose se repèrent au contraire facilement, telle la gengivite, une inflammation des gencives provoquant une forte salivation, ou encore la stomatite, qui comporte des lésions ulcéreuses sur l’ensemble des muqueuses buccales.

L’alimentation

S’il est bien établi que c’est souvent le tartre à l’origine de la mauvaise haleine du chat, il importe alors de se demander quelle est l’origine de ces dépôts, afin de remonter à la source de l’halitose du félin. La réponse se trouve dans l’alimentation de votre petit compagnon à moustaches. En effet, si les croquettes aident l’animal à se débarrasser de la plaque dentaire, ce n’est pas le cas de la pâtée. Plus molle, celle-ci colle aux crocs : à long terme, cet encrassage se transforme en tartre. N’oubliez pas que, contrairement à vous, votre chat n’a généralement pas le recours de la brosse à dents contre la formation de tartre… Vous devez donc l’aider en lui donnant le plus d’aliments secs possible.

Les autres maladies

La plupart des chats ont les dents entartrées, mais tous ne développent pas des affections comme celles indiquées ci-dessus. Bien souvent en effet, c’est une autre maladie, sous-jacente, qui rend l’animal plus vulnérable aux bactéries contenues dans le tartre. En particulier, la leucémie du chat (le FelV) et le sida félin (le FIV), en abaissant les défenses immunitaires de l’animal, en font aisément la proie d’infections buccales. Mais ce n’est pas tout. D’autres pathologies graves peuvent se dissimuler derrière une haleine nauséabonde :

  • une complication du diabète : une haleine de fruits pourris fait penser à une acidocétose, lorsque des éléments destinés à transformer les corps gras sont produits en surnombre et passent dans le sang, qu’ils rendent acide. Si le souffle de votre chat sent l’acétone, contactez immédiatement le vétérinaire, car sa vie est en jeu.
  • Un trouble rénal : une haleine de poisson voire d’urine peut être due à de l’urémie, lorsque le chat ne parvient plus à éliminer certains déchets par voie rénale. L’urée se répand alors dans le sang et dans la salive, d’où la mauvaise odeur. Là encore, une consultation immédiate s’impose, car un chat qui souffre d’urémie doit être soigné en urgence.

- Mieux comprendre la mauvaise haleine du chat : les signes qui doivent alerter

Vous voulez essayer de comprendre ce qui se cache derrière la mauvaise haleine de votre chat ? Pour analyser ce qui arrive à votre félin, vous devez considérer deux facteurs : tout d’abord, le type d’odeur. Ensuite, les autres manifestations corporelles ou comportementales dont s’accompagne l’halitose, qui vient rarement seule.

Identifier l’odeur

Une haleine qui sent mauvais, ça ne veut pas dire grand-chose, sinon que le souffle de votre chat incommode votre odorat ! Votre matou a mauvaise haleine, mais encore ? L’odeur vous évoque plutôt :

  • des matières fécales : une haleine qui sent la même odeur que la litière de votre chat, à peu de chose près, peut être l’indice de vomissements : lesquels sont, à leur tour, le symptôme de maladies plus ou moins graves (de la simple intoxication alimentaire aux troubles hépatiques ou digestifs). Vous n’avez plus qu’à explorer la maison ou le jardin, à la recherche d’éventuelles traces de vomi…
  • De l’ammoniaque ou du poisson : ne vous y trompez pas, si votre chat sent la mer, ce n’est pas parce qu’il vient de dévorer votre poisson rouge, c’est sans doute parce qu’il a un problème aux reins.
  • De l’acétone : quelque chose ne va pas au niveau du pancréas. Si l’animal est diabétique, filez avec lui chez le vétérinaire. Et même s’il ne l’est pas. Réagissez rapidement.
  • Des fruits pourris (ou de la viande avariée) : une infection est vraisemblablement en cours. Dans la bouche, ou ailleurs.

L’haleine de votre chat est nauséabonde, mais ne vous évoque aucune de ces odeurs ? Elle n’est sans doute due à aucune maladie, mais plutôt à un manque de soins dentaires ou à une alimentation trop riche en pâtée.

Repérer d’autres symptômes

Pour déchiffrer le message que vous envoie la mauvaise haleine de votre chat, examinez-le attentivement, à la recherche d’autres signaux :

  • les crocs sont très jaunes et encrassés : un détartrage s’impose !
  • Les gencives sont rouges et gonflées, voire sanguinolentes : votre chat devra être traité pour gengivite.
  • Des lésions sont apparentes dans la cavité buccale : l’animal souffre certainement d’une parodontie. Après le traitement antibiotique, sa mauvaise haleine ne sera plus qu’un mauvais souvenir !
  • Rien à signaler du côté des dents ni de la bouche, par contre le chat a de la fièvre, perd son poil, semble se traîner, a perdu l’appétit… autant d’indices qui penchent en faveur d’une pathologie sous-jacente. Des analyses de sang et autres examens médicaux seront prescrits par le vétérinaire pour en savoir plus.

- Comment prévenir la mauvaise haleine chez le chat ?

En plus de contrôler régulièrement l’haleine de votre chat et de surveiller son alimentation, plusieurs solutions s’offrent à vous pour prévenir les mauvaises odeurs.

Au quotidien : l’hygiène buccale

Dans la vie de tous les jours, adoptez des mesures préventives afin d’empêcher le tartre de se former sur les crocs de votre chat :

  • nourrissez-le de croquettes dentaires. Spécifiquement conçues pour aider l’animal à éliminer naturellement les dépôts de tartre, elles sont en vente dans les animaleries.
  • Régalez-le de friandises anti-tartre. En les mastiquant, le chat élimine de lui-même la plaque dentaire, empêchant le tartre de se former.
  • Procurez-vous un dentifrice en spray. Ce produit vétérinaire parfumé à la viande ou autre odeur alléchante se pulvérise directement sur les crocs du chat, prévenant la formation de la plaque dentaire et donc du tartre.
  • Brossez-lui les crocs. Eh oui, il existe des modèles de brosses à dents spéciales félins, même si convaincre un chat qu’il doit se laisser brosser les crocs n’est pas toujours facile… vous avez tout intérêt à l’habituer au brossage dès son plus jeune âge ! Bon à savoir : la brosse peut être remplacée par un doigtier avec picots. Comme son nom l’indique, vous l’enfilez à votre index et vous vous en servez pour frotter les crocs de votre petit compagnon.
  • Massez-lui les crocs avec du gel dentaire pour chat, idéal pour calmer une gengivite, mais aussi éliminer la plaque dentaire et le tartre et, par conséquent, rafraîchir l’haleine du félin.
  • Misez sur un traitement soluble. Ce produit doit faire l’objet d’une prescription vétérinaire. Inodore, il est mélangé à l’eau du chat et assure l’hygiène dentaire de l’animal.

Une fois par an : le détartrage

Si nécessaire, une fois par an, emmenez votre chat chez le vétérinaire pour un détartrage. L’intervention ressemble en tout point à celle que nous, humains, subissons occasionnellement chez notre dentiste, à la différence près qu’elle requiert une anesthésie. En effet, mieux vaut que le chat soit endormi pour que le vétérinaire puisse débarrasser totalement sa denture des dépôts de tartre qui l’encombrent… Le praticien en profitera peut-être pour ôter des crocs malades ou déchaussés. Il s’agit donc d’un acte chirurgical à part entière, qui ne peut pas être répété à intervalles trop rapprochés. C’est pourquoi il est avant tout important d’assurer l’hygiène buccale de votre chat dans la vie de tous les jours.

Cas particuliers

Attention : les chats âgés ou malades sont plus susceptibles que les autres de développer une infection dentaire à cause de dents entartrées. C’est également le cas des chats appartenant à une race brachycéphale, c’est-à-dire dont le museau court et légèrement aplati dissimule une petite mâchoire, tels les British et les Persans. En effet, cette conformation empêche parfois les dents de se développer correctement, aussi ces races félines sont prédisposées aux pathologies dentaires. Si votre matou fait partie des catégories félines les plus vulnérables, vous devez donc accorder un soin tout particulier à son hygiène dentaire.

Votre chat se met à avoir mauvaise haleine à l’improviste ? C’est sans doute un signe d’infection ou de maladie. Vous avez au contraire l’impression qu’une odeur déplaisante s’échappe de sa bouche depuis toujours, mais est en train de s’aggraver ? L’entartrage des dents est probablement en cause. Dans les deux cas, mieux vaut demander conseil à un vétérinaire, afin de venir à bout de l’halitose avec des solutions appropriées.

- Cela devrait vous plaire...

Pourquoi mon chat me lèche ?

Pourquoi mon chat me lèche ?

C’est râpeux, légèrement humide, ça se frotte à petits coups contre votre peau, vos cheveux ou encore votre main… c’est la langue de votre chat ! Mais pourquoi votre félin préféré

Pour