Mon chat a l’arrière-train bloqué : que faire ?

Au lieu de sauter sur ses pattes pour vous accueillir à votre retour chez vous, votre chat se contente de vous regarder en miaulant lamentablement : son arrière-train semble bloqué. Alors que la paralysie touche tout le corps, la paraplégie, elle, ne concerne que les membres inférieurs du félin. Elle peut survenir à l’improviste, en raison d’une pathologie sous-jacente, ou découler d’un accident. Dans tous les cas, un chat dont l’arrière-train est bloqué doit être examiné rapidement par un vétérinaire. En effet, plus l’intervention médicale est rapide, plus l’animal a des chances de recouvrer sa mobilité.

- Arrière-train bloqué : quelles sont les causes ?

Plusieurs causes, internes ou externes, peuvent provoquer une paraplégie soudaine chez un chat jusque-là actif et en bonne santé.

Une thromboembolie aortique

Si à l’improviste votre chat n’arrive plus à bouger ses pattes postérieures et accompagne chacune de ses tentatives de miaulements rauques témoignant de sa souffrance, alors qu’il n’a subi aucun choc par ailleurs, il s’agit peut-être d’une manifestation de thromboembolie aortique. Liée à une pathologie cardiaque, cette affection peut s’avérer très douloureuse. Elle est due à un caillot bloquant le passage du sang dans l’aorte, empêchant l’irrigation sanguine des membres du chat. Elle s’accompagne généralement d’arythmie, de refroidissement des extrémités et d’hypothermie.

Il s’agit d’une urgence vitale, qui requiert l’intervention immédiate d’un professionnel et l’hospitalisation du félin. D’abord placé sous oxygène, le chat reçoit ensuite un traitement à base d’antidouleurs mais aussi des médicaments l’aidant à lutter contre la formation des caillots.

Est-ce irréversible ? Tout dépend de la gravité de la thromboembolie et de l’efficacité de la prise en charge. Plus la température corporelle est basse et plus la paralysie a atteint de membres – jusqu’à la tétraplégie, où les quatre pattes sont concernées – plus le pronostic est sévère. Cependant, dans la plupart des cas, les soins reçus permettront au chat de récupérer en totalité ou en partie la mobilité de son arrière-train.

Un traumatisme ou une fracture

Votre chat vient d’être percuté par une voiture ou de sauter du troisième étage et il ne parvient pas à se relever ? Si son arrière-train a subi un choc, il est peut-être fracturé, à la hauteur des pattes ou ailleurs. Une lésion cervicale peut être la cause d’une paralysie générale. Méfiez-vous, car un arrière-train bloqué à la suite d’un choc cache souvent d’autres traumatismes graves, comme une rupture de vésicule, une fracture des vertèbres… Si c’est possible, évitez de manipuler votre matou blessé et immobilisé au sol et demandez à un vétérinaire d’intervenir sur place. Autrement, mieux vaudra faire glisser l’animal sur une civière de fortune (un plateau en bois, une plaque en carton rigide…) afin de le faire bouger le moins possible. Couvrez-le et parlez-lui calmement pour le rassurer pendant le transport.

Est-ce irréversible ? Tout dépend de la nature et de l’emplacement des lésions. Si c’est un simple hématome qui est la cause de la perte de mobilité du chat, celle-ci ne durera que le temps que mettra l’hématome à se résorber (une dizaine de jours environ). Idem pour une fracture (quatre à six semaines). Si la moelle épinière est abîmée, en revanche, il n’y a guère d’espoir que votre chat puisse un jour remarcher normalement.

Une hernie discale

Beaucoup plus rarement, une hernie discale consécutive à un choc peut compromettre la mobilité des pattes inférieures et supérieures du chat. Due à la compression de la moelle épinière, l’apparition de la paralysie est plutôt lente, et se manifeste au départ par des difficultés du félin à se déplacer. Si c’est le cas du vôtre, n’attendez pas qu’il en vienne au stade de la para ou tétraplégie (selon les disques intervertébraux touchés). Emmenez-le passer une radio chez un vétérinaire dès que vous constatez que sa perception de l’espace semble altérée ou qu’il traîne la patte.

Est-ce irréversible ? Non, mais il faut en passer par la chirurgie pour éliminer une hernie discale. En effet, celle-ci ne se résorbera pas d’elle-même, tendra même plutôt à s’aggraver si rien n’est entrepris pour la traiter. Après l’intervention, réalisée sous anesthésie générale dans une clinique vétérinaire, votre chat aura peut-être besoin de quelques séances de rééducation fonctionnelle (par électrostimulation ou par massages) pour récupérer sa souplesse articulaire.

Une maladie infectieuse

Certaines maladies infectieuses félines peuvent également être la cause d’un arrière-train bloqué. Cependant, elles s’accompagnent de nombreux autres symptômes, la paraplégie ne survenant généralement que lorsque l’infection est déjà à un stade avancé.

  • C’est notamment le cas de la péritonite infectieuse féline (PIF), dont la forme sèche peut causer des lésions inflammatoires plus ou moins manifestes dans un premier temps. L’apparition d’une paralysie des membres inférieurs signifie que le système nerveux du chat est atteint par la maladie. Elle peut s’annoncer par des convulsions, des troubles de l’équilibre… mais aussi par une perte de poids, une fièvre persistante, des malaises digestifs…
  • Également connue sous le nom de borréliose, la maladie de Lyme peut également déboucher, à long terme, sur une paralysie totale ou partielle. Due à une simple piqûre de tique, cette pathologie peut rester asymptomatique pendant plusieurs mois puis se manifester dans un premier temps par de la fatigue et de la fièvre. L’inflammation gagnant du terrain va ensuite toucher les muscles et les articulations.

Est-ce irréversible ? Dans le cas de la PIF, oui, malheureusement, car il s’agit d’une maladie féline mortelle, pour laquelle il n’existe aujourd’hui que des soins palliatifs. Antalgiques, cortisone et antibiotiques pourront être administrés au chat pour le soulager et ralentir l’évolution de la maladie, dont la paralysie n’est qu’un des nombreux symptômes. Il en va différemment en ce qui concerne la borréliose : non seulement vous pouvez immuniser votre matou contre les tiques en lui administrant des traitements antiparasites et, le cas échéant, vous servir d’un tire-tique pour extraire tout hôte indésirable de sa peau, mais une fois diagnostiquée, la borréliose peut être soignée par le biais d’antibiotiques. L’important est de ne pas attendre que l’inflammation s’étende aux organes vitaux pour intervenir.

Une tumeur

Enfin, si votre chat a l’arrière-train bloqué, c’est peut-être en raison d’une tumeur qui, cependant, lui vaudra d’autres symptômes pré-annonciateurs, en particulier un amaigrissement général lié à une anorexie. Selon l’organe concerné par le lymphome, le système nerveux du chat peut être atteint ou une pression peut être exercée sur la colonne vertébrale, entraînant ainsi une paralysie progressive.

Est-ce irréversible ? A ce jour, le lymphome félin est malheureusement incurable. Selon sa localisation, il pourra être opéré. Cependant, les lésions qu’il a causées n’ont guère de chances de s’améliorer.

- Mon chat est paraplégique, comment l’aider ?

Que la paralysie des membres inférieurs de votre chat soit passagère ou définitive, elle risque de compromettre gravement la qualité de vie du félin et de compliquer votre organisation au quotidien. Comment faire pour venir en aide à votre petit compagnon handicapé ?

Les accessoires indispensables

Procurez-vous les accessoires suivants afin de faciliter les déplacements de votre chat à l’arrière-train bloqué, mais aussi lui éviter glissades et chutes :

  • un chariot d’aide à la marche : cette solution permet au félin de recouvrer une certaine autonomie puisqu’il peut prendre appui sur ses pattes de devant et bénéficie à la fois du soutien de la structure et de la mobilité des roulettes à l’arrière. Le chariot est adapté aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur et n’empêche pas le chat de faire ses besoins. Léger et réglable, relié à un harnais, il convient à toutes les morphologies. Il peut également être utilisé dans le cadre d’une rééducation.
  • Des chaussettes : une fois passées aux pattes inférieures du chat, elles l’empêchent de glisser et s’avèrent particulièrement utiles si l’animal a perdu non seulement sa mobilité, mais aussi la sensibilité des coussinets, ce qui l’expose particulièrement au risque de chute.

Les précautions à prendre

Facilitez la vie de votre matou aux pattes arrière paralysées en adoptant ces précautions élémentaires :

  • réunissez son panier, ses gamelles et sa litière dans une même pièce, en évitant toutefois de placer la nourriture à proximité du bac à litière. Cantonnez les affaires du chat au rez-de-chaussée.
  • Tapissez vos sols de tapis ou de moquette afin de prévenir tout risque de glissade.
  • Brossez régulièrement le pelage du chat au niveau de l’arrière-train. En effet, si celui-ci est bloqué, le chat ne peut peut-être pas le toiletter correctement.
  • Environ une fois tous les trois mois, coupez les griffes du chat. Puisque l’animal ne peut plus se servir de ses pattes, elles risquent de pousser démesurément et de le gêner, voire de le blesser.
  • Demandez au vétérinaire de vous enseigner quelques gestes simples pour masser l’arrière-train du chat, afin d’éviter la fonte musculaire.
  • Soyez prodigues en câlins et en mots doux. Les chats paralysés ont encore plus besoin de tendresse que les autres…

Quelle que soit la cause d’un arrière-train bloqué, il est nécessaire que vous puissiez l’identifier rapidement. En effet, si la paralysie est d’origine mécanique, plus tôt vous interviendrez, plus tôt votre chat recouvrera l’usage de ses pattes. S’il s’agit en revanche de la conséquence d’une maladie sous-jacente ou d’une paraplégie irréversible, il importe dans tous les cas de soigner et de soulager le chat le plus rapidement possible.

- Cela devrait vous plaire...

chat qui tire la langue

Pourquoi mon chat tire-t-il la langue ?

Contrairement aux chiens, qui évacuent leur trop-plein de chaleur en haletant la gueule ouverte, les chats n’ont pas l’habitude de tirer la langue pour se rafraîchir. Pas plus que pour