Le chat peut-il être jaloux ?

C’est humain d’être jaloux : devant un partenaire qui nous trahit, un ami qui possède la voiture ou les bijoux de nos rêves, un petit frère ou une petite sœur… Mais… est-ce félin ? Un chat qui boude à l’arrivée d’un nouveau chaton dans la maison est-il à proprement parler jaloux ? Qu’est-ce que la jalousie chez les chats et comment faire pour apaiser un chat jaloux ?

- La jalousie, qu’est-ce que c’est ?

Jalousie humaine et jalousie animale

La jalousie se définit comme un sentiment d’envie face à autrui, ou par la volonté d’être le seul à pouvoir bénéficier de quelque chose : une belle maison, un poste à responsabilités élevées… Elle est ainsi le signe d’un certain égocentrisme : on est jaloux quand on ne supporte pas de ne pas être le meilleur. Au niveau affectif, la jalousie va souvent de pair avec la possessivité. On peut être jaloux d’une femme ou d’un homme qu’on aime, ou de son meilleur ami, au point qu’on voudrait les garder pour soi tout seul. Pour résumer, la jalousie naît de la peur de perdre ce qu’on a et auquel on tient le plus : un conjoint, une certaine considération sociale… Ou encore, de la frustration de ne pas avoir ce qu’on rêve de posséder : de la fortune, une belle maison…

Or, s’il est peu probable que votre chat éprouve le moindre dépit si la chatte qu’il vient de séduire se laisse conter fleurette par un autre chat (ni qu’il réagisse par de l’envie devant le joli collier neuf d’un de ses congénères), il peut très bien ne pas apprécier d’avoir à vous partager avec l’un de ses semblables. En effet, il est fréquent de voir un chat se replier sur lui-même ou afficher un comportement agressif à l’arrivée d’un nouvel animal de compagnie – ou d’un nouveau bébé, ou d’un nouveau compagnon – à la maison. Peut-on, pour autant, parler de jalousie ? Le chat peut-il être vraiment jaloux de votre entourage ?

La peur et la frustration chez le chat

Pour savoir si un chat peut être jaloux, commençons par examiner en quoi il peut éprouver de la frustration et de la peur, deux émotions qui, on l’a dit plus haut, sont souvent à l’origine de la jalousie. S’il est impossible d’imaginer un chat en proie à l’ambition matérielle et à l’envie, deux sentiments bien humains, on peut par contre tout à fait concevoir une situation où le chat sent une menace peser sur ses possessions, c’est-à-dire son territoire.

En effet, un chat est avant tout un animal territorial, c’est-à-dire qu’il s’identifie essentiellement au lieu dans lequel il vit et où il a toutes ses habitudes. Celui qui touche à son territoire en le perturbant d’une façon ou d’une autre, ou qui bouleverse ses habitudes, est donc systématiquement considéré comme un ennemi. C’est ainsi que, plutôt que de jalousie du chat devant l’arrivée d’un intrus à la maison, il serait plus exact de parler d’instinct de préservation. En d’autres termes, le chat affiche un comportement hostile devant le nouveau venu parce que celui-ci dérange son cadre de vie. Frustré, stressé, apeuré parfois, le matou adopte alors exactement le même comportement qu’un enfant jaloux à la naissance d’un petit frère…

Alors, pour mon chat, je ne suis qu’une habitude ?

Dans le fond, avouez-le : vous aimeriez bien penser que votre chat est jaloux à la façon des humains, c’est-à-dire pour des raisons exclusivement affectives – parce qu’il vous aime et souhaite rester le seul et l’unique à régner dans votre cœur ! C’est en effet beaucoup plus gratifiant de se dire que notre animal de compagnie nous aime, tout bêtement, plutôt que d’admettre qu’on n’est pour lui qu’une simple habitude !

Cependant, attention : à proprement parler, il n’y a pas de « simples habitudes » pour un chat. Pour lui, toutes les habitudes dont il est entouré jouent un rôle crucial et, parmi elles, vous constituez un point de repère essentiel. Car c’est de vous que dépend son territoire – son ordonnance, sa propreté, son organisation, la vie dont il est animé… n’oubliez pas que vous êtes celui qui pourvoit à tous les besoins du chat, de son alimentation aux câlins dont il peut être plus ou moins friand. C’est dans ce sens qu’on peut vraiment dire que votre chat est attaché à vous et que vous comptez plus que tout pour lui : vous faites étroitement partie de son territoire, en êtes même l’élément principal. Ce qui explique que, devant toute menace d’intrusion, le chat se place dans une position de défense et se comporte envers vous comme un humain jaloux qui aurait peur de vous perdre.

Disons donc que votre chat vous aime à sa façon, parce que de vous dépend la vie qu’il mène et dans laquelle il se sent bien… D’où, parfois, son comportement « jaloux ».

- Quel est le comportement d’un chat jaloux ?

Un chat jaloux, c’est-à-dire qui sent que ses prérogatives sur son territoire sont menacées, peut afficher différents types de comportements :

  • il est agressif : il se tient sur la défensive, montre les crocs ou les griffes lorsque vous faites mine de le caresser, souffle ostensiblement lorsque vous passez à sa hauteur… de toute évidence, votre chat vous en veut et tient à vous manifester son hostilité !
  • Il est collant : au contraire, un chat jaloux peut se montrer extrêmement collant. Il ne vous lâche plus d’une semelle, grimpe sur vos genoux dès que vous vous asseyez, se met à miauler lamentablement dès que vous le laissez seul (consultez : combien de temps un chat peut-il rester seul ?). Sa façon à lui de s’assurer que vous êtes toujours là…
  • Il boude : un chat qui se sent délaissé peut réagir en quittant la maison pendant plusieurs jours, en s’installant dans des endroits dérobés pour dormir (consultez : mon chat dort beaucoup, est-ce normal ?) et en évitant les pièces où vous vous tenez. Lorsqu’il ne peut pas faire autrement que de vous croiser, il prend le parti de vous tourner le dos. D’ailleurs, c’est bien simple, il ne vous regarde même plus. Le message est clair : puisque tu gâches tout, je préfère ne plus te voir !
  • Il déprime : un chat en proie à la jalousie est un chat qui souffre. Sa tristesse peut se révéler par une apathie générale, une perte d’appétit, un poil terne…

- Tous les chats peuvent-ils être jaloux ?

Comme on l’a dit, parler de jalousie chez un chat est un peu ambigu. Parler de jalousie témoigne plutôt d’une tendance à attribuer nos propres sentiments à nos compagnons à quatre pattes ! Il est plus exact de dire qu’un chat est perturbé, inquiet, se sent en situation d’insécurité. Son comportement nous évoque alors la jalousie humaine et, par extension, nous disons qu’il est jaloux. Mais tous les chats peuvent-ils être qualifiés de jaloux – à l’échelle féline ? Ou certains chats sont-ils plus portés à la « jalousie » que d’autres ? Exactement comme pour nous, tout est une question de tempérament et de parcours personnel !

Un chat peut-il avoir un tempérament jaloux ?

Bien souvent, la possibilité de nourrir des sentiments tels que la jalousie dépend de notre tempérament. Nous pouvons tous souffrir de jalousie à un moment ou un autre de notre vie, mais certains d’entre nous seront plus portés que d’autres à développer un comportement jaloux. Pour les chats aussi, la jalousie peut être une question de caractère… et, par conséquent, de race.

On considère en effet que les Siamois, les Birmans et les Persans sont des chats qui peuvent devenir facilement jaloux s’ils considèrent que leur maître ne s’occupe pas assez d’eux, ou s’ils se sentent supplantés par quelqu’un d’autre dans son cœur. En effet, les chats appartenant à ces trois races sont souvent très affectueux… et donc exigeants. Gare à vous s’ils jugent que vous ne leur donnez pas toute l’attention qu’ils méritent !

La jalousie chez le chat ne provient donc pas d’un esprit mesquin, comme parfois chez l’homme. Dans ce cas de figure, elle est liée aux besoins affectifs du félin, c’est-à-dire à sa grande capacité à s’attacher et à son désir – bien naturel – d’être payé de retour !

Quel est le parcours d’un chat jaloux ?

Quelquefois, un chat peut également afficher un comportement jaloux non pas pour une question de caractère, mais plutôt pour des raisons inhérentes à son parcours. En particulier, un chaton sevré trop tôt, qui a été séparé de sa mère alors qu’il avait encore besoin d’elle, restera toujours immature affectivement. Son insécurité va le pousser à développer un hyper-attachement à son maître, lequel sera inévitablement source de jalousie. En d’autres termes, l’animal va faire en sorte de reproduire avec son maître le type de lien qu’il avait avec sa mère, et n’y supportera aucune interférence. Sa peur d’une séparation brutale sera telle qu’il ne tolérera aucun type d’éloignement avec l’élu de son cœur… C’est d’ailleurs dans ce domaine que la jalousie telle que l’éprouve le chat semble être la plus proche de la jalousie typiquement humaine, vécue avec intensité et liée à la mémoire traumatique de l’animal.

Dans ce cas, c’est donc l’insécurité affective du chat qui va être à l’origine de ses accès de jalousie.

- Comment apaiser un chat jaloux ?

Pour parvenir à calmer votre chat en pleine crise de jalousie, vous devez d’abord identifier la cause de son état d’esprit. Quels que soient le tempérament et le parcours affectif du félin, une manifestation de jalousie n’est jamais gratuite – même si elle ne semble pas toujours justifiée à vos yeux. Quelle que soit la raison qui cause la réaction de votre chat, prenez-la au sérieux. Votre chat ne s’amuse pas à être jaloux, il est vraiment en souffrance !

Pourquoi mon chat est-il jaloux ?

Un chat est toujours jaloux pour au moins deux raisons :

  • son « terrain » psychologique, lié à sa race, à son tempérament et à son histoire, dont les particularités peuvent déterminer une tendance prononcée à l’insécurité ;
  • l’événement dit « déclencheur », qui provoque l’accès de jalousie : l’arrivée d’un nouveau chaton, d’un bébé, un départ en vacances ou même des soucis, qui vous empêchent d’accorder à votre chat l’attention habituelle.

Autrement dit : un chat naturellement jaloux + un changement dans vos habitudes qui le prive plus ou moins de votre présence ou qui menace son territoire = une crise de « jalousie » garantie !

Jalousie féline : comment réagir ?

Tout d’abord, évitez absolument de faire comme si tout allait bien. Votre indifférence serait le meilleur moyen de justifier l’inquiétude de votre chat, dont la jalousie est essentiellement une manifestation d’inquiétude, voire de peur : inquiétude de voir son quotidien bouleversé, peur de vous perdre à jamais… Au contraire, montrez-lui par votre attitude que vous avez remarqué son mal-être :

  • un chat jaloux est un chat stressé. Parlez-lui doucement, prenez soin de lui par le biais de caresses, de mots tendres, éventuellement de friandises… peu à peu, il comprendra que, quoiqu’il soit arrivé dans votre vie, vous êtes toujours là pour lui.
  • Un chat jaloux est un chat désorienté. Quel que soit le changement dans votre quotidien qui motive sa réaction, faites en sorte de conserver un maximum d’habitudes. Nourrissez-le aux mêmes horaires que d’habitude, avec les mêmes aliments et dans les mêmes gamelles. Placez un peu partout des coussins avec son odeur. Si besoin, servez-vous d’un diffuseur de phéromones pour montrer au chat qu’il est toujours chez lui.
  • Un chat jaloux est un chat inquiet. Si vous avez adopté un autre animal, arrangez-vous pour ne pas toucher aux portions de territoire réservées à votre matou : laissez son panier, sa gamelle et sa litière aux endroits habituels, et faites en sorte d’installer les affaires du nouveau venu dans un endroit bien distinct. Il est en effet essentiel que votre chat continue à se sentir chez lui. Il aura déjà assez de mal comme ça à voir le reste de la maison envahi par l’ « autre » !
  • Un chat jaloux est un chat esseulé. Démontrez-lui que, même si vous venez d’avoir un bébé ou d’adopter un autre animal de compagnie, votre chat a toujours la même importance pour vous. Accordez-lui de l’attention dès que vous le pouvez, aménagez-lui des coins douillets où il pourra se détendre. Faites-lui de la place lorsque vous tenez le nouveau venu sur vos genoux… incluez-le dans les câlins que vous faites à autrui. Votre matou finira par comprendre qu’il a toujours une place dans votre cœur (comprendre : son territoire personnel)… et par s’attacher lui aussi, qui sait, à l’enfant, nouveau partenaire amoureux ou au chaton qui partage à présent votre vie !
  • Un chat jaloux est peut-être un chat malade. Si jusqu’à présent votre chat ne vous semblait pas avoir de gros besoins affectifs et était plutôt facile à vivre, même face aux changements, son comportement jaloux – quête constante d’affection, chat qui se met à vous suivre à la trace, à ne pas supporter que vous vous consacriez à autre chose qu’à lui – peut être le signe d’une maladie. En somme, votre matou se sent mal physiquement et il essaie de vous le dire à sa façon. Une visite chez le vétérinaire s’impose !

Même si on dit surtout qu’un chat est jaloux par anthropomorphisme, c’est-à-dire en attribuant à l’animal des sentiments humains, nul doute qu’un chat puisse éprouver un état d’âme qui ressemble de très près à la jalousie telle que nous la connaissons ! En réalité, l’affectivité du chat étant étroitement liée à sa territorialité, il est essentiel de toujours penser les réactions de votre petit compagnon à quatre pattes en termes de territoire. Et le territoire d’un chat, c’est aussi bien un lieu physique (votre logement) qu’affectif (vous-même !)

Oui, oui, vous avez bien lu, vous faites partie du territoire de votre félin au même titre que son panier, son carré de jardin, sa gamelle de nourriture… Aussi, ne vous étonnez plus si vous voyez votre chat vous traiter exactement comme si vous étiez « chasse gardée ». Vous l’êtes. D’une façon très significative. À vous, donc, de rassurer votre chat en lui démontrant que, quoi qu’il arrive, vous ferez toujours partie de son paysage (= serez toujours là pour lui !)

- Cela devrait vous plaire...

chat qui dort beaucoup

Mon chat dort beaucoup, est-ce normal ?

Les chats ont besoin de davantage de sommeil que les humains : aussi, ne vous étonnez pas s’ils dorment beaucoup ! En effet, un chat ou un chaton, peuvent sommeiller jusqu’à 16

quelle est l'espérance de vie du chat

Quelle est l’espérance de vie du chat ?

Vous venez d’adopter un adorable chaton et vous espérez bien pouvoir le garder près de vous le plus longtemps possible ? Sachez que l’espérance de vie d’un chat est très variable :