Comment le chat voit-il ?

Vous avez toujours rêvé d’avoir des yeux de chat, aussi perçants pendant la journée que dans l’obscurité ? Mais vous êtes-vous jamais demandé ce que voit exactement votre petit compagnon à moustaches lorsqu’il braque son regard sur un objet ? En effet, la vision des chats est très différente de la nôtre, et pas seulement d’un point de vue diurne/nocturne. Voici tout ce que vous devez savoir à ce sujet, et ainsi mieux comprendre leur comportement.

- Tout savoir sur la vision du chat

L’angle de vision du chat

Il est de 200 degrés, contre 180 degrés chez les humains, ce qui permet à votre petit compagnon à quatre pattes de saisir plus d’objets que vous d’un seul regard ! D’autant plus qu’il dispose, par ailleurs, de 30 degrés supplémentaires de chaque côté, ce qui nous amène à un champ visuel total de 260 degrés. Les humains aussi sont dotés d’une vision périphérique, mais elle est n’est que de 20 degrés de chaque côté, et elle est plutôt floue. Autrement dit, même quand vous avez l’impression qu’il vous observe du coin de l’œil… votre chat vous observe sans que vous en ayez l’impression !

La distance de vision du chat

Pour y voir distinctement, le félin doit s’approcher à moins d’un mètre des objets. Sa distance idéale de vision se situe ainsi entre 20 et 80 cm. S’il s’éloigne davantage, le félin voit flou. Dans l’optique humaine, les chats auraient donc sérieusement besoin de lunettes pour corriger leur myopie…

Cette particularité explique pourquoi il est si fréquent de retrouver des chats écrasés en bordure de route. La vision de l’animal n’est pas assez précise pour percevoir tous les dangers liés à la circulation, d’autant plus que, dans ce cas de figure, il ne peut pas compenser ce défaut de perception par la puissance de son odorat, comme il le fait lorsqu’il chasse.

Le chat distingue mieux les choses en mouvement

En revanche, même s’il voit flou ce qu’il entoure, un chat qui traverse la route ou qui guette une proie tapie dans l’herbe, peut tout de même compter sur son excellente vision des choses en mouvement. En effet, sur la rétine des chats, les images défilent beaucoup plus vite que sur la nôtre. C’est pourquoi ces animaux se caractérisent souvent par des réactions rapides qui leur permettent à la fois d’éviter les obstacles mouvants, comme une voiture en pleine course, et de se saisir des proies qui tentent de leur échapper.

La vision des couleurs du chat

Vous êtes-vous jamais demandé dans quelles couleurs les chats voyaient le monde ? Eh bien, pour commencer, ces animaux ne distinguent ni le rouge, ni l’orange. Ces deux coloris leur apparaissent tous deux jaune pâle, et se confondent donc avec la vraie couleur jaune, qu’ils voient juste un peu plus foncée. En revanche, les chats perçoivent nettement le bleu ainsi que toutes ses nuances, de l’azur au violet. Votre félin voit donc le monde en jaune et bleu, un peu comme une aquarelle…

Pourquoi mon chat ne voit-il que deux couleurs primaires au lieu de trois ?

Parce qu’il est dichromatique : c’est-à-dire que la rétine du félin n’est équipée que de deux cônes, contrairement aux humains, qui en ont trois. Et c’est justement celle qui sert à capter le rouge et l’orange, dont il est dépourvu !

Pourquoi mon chat est-il daltonien ?

Parce qu’il confond le vert et le rouge, ou plutôt, parce qu’il voit ces deux coloris à l’identique ! En effet, les deux cônes dont dispose le félin pour percevoir les couleurs correspondent, l’une au bleu et à ses dérivés, l’autre au jaune et au vert. Or, le chat ne possédant pas les instruments pour voir le rouge, il se sert de son cône jaune-vert pour les déchiffrer, et c’est donc dans cette gamme de couleurs qu’il les percevra. Inutile d’agiter un drapeau rouge sous le nez de votre chat, il ne comprendra pas que le danger menace…

- Comment le chat voit-il la nuit ?

Le chat voit-il vraiment dans le noir ?

Non, c’est une légende ! Ou du moins, une réalité à nuancer. Si l’obscurité est d’encre, votre chat n’y verra pas plus que vous. Par contre, une simple lueur, comme celle des étoiles, lui suffit à s’orienter et à prendre conscience de l’univers qui l’entoure. Il est donc plus correct de dire que le félin voit dans le noir, à condition de pouvoir disposer d’un minimum de lumière.

Comment le chat fait-il pour voir dans le noir ?

À la fois grâce à sa pupille et à sa rétine. Grâce à sa capacité à s’ouvrir, supérieure à la nôtre, la pupille laisse passer bien davantage de lumière, permettant au chat de mieux saisir les contours des objets dans l’obscurité. Quant à la rétine, les nombreux bâtonnets dont elle est équipée, et dont le nombre est bien plus élevé que chez l’homme, sont autant de récepteurs de lumière qui décuplent la vision nocturne du félin (qui peut être jusqu’à 8 fois supérieure à la nôtre !) On dit ainsi que le chat est un nyctalope, comme les loups, les hibous, et même les crocodiles…

Pourquoi les yeux du chat brillent dans la nuit ?

Parce qu’ils sont peut-être myopes et daltoniens, mais leur rétine est dotée d’un « tapetum lucidum » (« tapis brillant » en latin), qui réfléchit doublement la lumière et la renvoie à la façon d’un miroir. Surtout, ce « tapis » permet au chat d’augmenter sa sensibilité à la lumière et donc de mieux distinguer des objets qui nous semblent, à nous, presque invisibles.

Qu’est-ce que le chat voit dans la nuit ?

Malgré l’acuité de sa vision nocturne, le chat ne voit pas dans la nuit comme en plein jour ! Au lieu de percevoir le monde en bleu et en jaune, il le saisit plutôt dans différentes nuances de gris. Par contre, de même que pendant la journée, il reste très sensible au moindre mouvement. C’est pourquoi le félin est un chasseur aussi redoutable la nuit que le jour !

- Mon chat peut-il devenir aveugle ?

Maintenant que vous savez comment votre chat voit, il vous reste à découvrir… comment un félin, malheureusement, peut cesser de voir correctement, autrement dit, devenir aveugle. En effet, si la cécité est relativement rare chez le félin, vous devez toutefois surveiller certains symptômes pour vous assurer que la vue de votre animal favori est en parfait état de marche.

L’œil de mon chat coule

Même s’il ne s’agit certainement que d’une simple conjonctivite, voire d’une manifestation de coryza, la grippe féline, il importe de traiter rapidement un œil qui coule chez le chat – généralement, avec un collyre approprié, prescrit par un professionnel.

L’œil de mon chat est voilé

Là encore, il peut s’agir d’une conjonctivite, mais aussi d’un début de cataracte, c’est-à-dire d’un processus d’opacification du cristallin. Méfiez-vous, car l’apparition de cette pathologie, souvent sénile mais pas toujours, peut être brutale, et elle risque de déboucher vers une cécité partielle ou totale. Vous pouvez reconnaître la cataracte au reflet blanc qu’elle projette dans l’œil du chat.

L’œil de mon chat est rouge

L’irritation de la rétine peut être liée à la projection d’un liquide agressif dans les yeux du félin, ou signaler une uvéite, elle-même due à un choc, un cancer, une maladie auto-immune… Si la rougeur ne disparaît pas d’elle-même dans les vingt-quatre heures, mieux vaut consulter !

L’œil de mon chat saigne

Si vous avez l’impression qu’un liquide rougeâtre s’écoule de l’œil de votre chat, c’est peut-être qu’il est atteint d’herpès, dont le virus frappe essentiellement les jeunes chats ou les matous immuno-déprimés. Intervenez rapidement.

Mon chat se cogne partout

Probablement parce qu’il y voit moins clair qu’à l’ordinaire. Un glaucome ou un décollement de la rétine peuvent être à l’origine de cette baisse de la vision, qui deviendra de plus en plus importante en l’absence d’un traitement adéquat.

Comme Mère Nature ne fait jamais les choses au hasard, vous remarquerez, pour conclure, que le pelage des chats se décline généralement dans des coloris que les félins sont capables de percevoir : marron ou gris tigré, blanc, noir et même bleu (pour le Bleu de Russie). Quant aux chats roux, ils sont rarement d’un orange éclatant, leur poil tirant plutôt sur le jaune ocre… Aucune difficulté ne se pose donc à nos matous pour reconnaître leurs congénères – même si, bien sûr, ils accordent bien plus davantage d’importance à l’odeur qu’à la couleur d’autrui !