Comment arrêter le marquage urinaire du chat ?

Lorsque vous avez adopté votre matou, vous étiez convaincu qu’il n’y avait pas plus propre qu’un chat. Oui mais voilà… les félins n’ont pas forcément la même conception de la propreté que les humains. Par exemple, pour un chat, l’urine, ce n’est pas sale. Et ce n’est pas seulement un excrément. C’est au contraire un instrument très utile pour marquer son territoire et se sentir comme le roi chez soi. Aussi, pour dissuader minet de procéder à une signature systématique (et surtout malodorante) dans toutes les pièces où il passe, vous allez devoir user de doigté… Tous nos conseils pour arrêter le marquage urinaire de votre chat.

- Le marquage urinaire du chat, qu’est-ce que c’est ?

Le marquage urinaire du chat consiste de petits jets d’urine que l’animal projette sur des surfaces verticales : murs, meubles, portes, clôtures, troncs d’arbre… Son but : non pas soulager sa vessie, mais distribuer des phéromones – sa signature olfactive – autour de lui.

Quelles différences entre le pipi et le marquage ?

Vous avez remarqué, vous aussi ? Autant votre petit compagnon à quatre pattes est désireux que son pipi « physiologique », lié au trop-plein de sa vessie, soit rapidement enfoui sous quelques millimètres de cailloux et dissimulé aux yeux et aux narines du monde, autant il fait son possible pour que ses jets d’urine distribués de ci, de là dans votre logement soient aisément perceptibles par tous

Pour un chat, faire pipi dans son bac et se servir d’urine pour marquer son territoire sont deux actions complètement différentes. Dans le premier cas, il s’agit d’assouvir un besoin physiologique. Aussitôt fait, le pipi est délicatement enterré sous la litière et on n’en parle plus. Dans le deuxième cas, la raison motivant le jet d’urine est plutôt d’ordre psychologique ou langagier. En urinant debout contre le mur de l’entrée, et non accroupi dans ses toilettes personnelles, le chat imprime sa marque dans son environnement, tout en informant ses congénères que cette maison est la sienne. Autrement dit, c’est une façon comme une autre pour lui de bâtir son nid, d’entretenir son sentiment de sécurité et de communiquer avec les autres chats du voisinage.

Quel message le marquage du chat transmet-il ?

Eh oui, vous ne rêvez pas : votre chat ne s’exprimant pas à l’aide de mots, c’est son urine qui parle pour lui. Et le message qu’elle transmet est clair ! Elle fournit principalement deux indications :

  • j’habite ici (autrement dit, ne vous avisez pas de franchir ce périmètre, sous peine d’avoir affaire à moi : même si le chat n’éprouve généralement pas le besoin de marquer son territoire à l’instar du chien, il peut toutefois être amené à le faire en période de chaleurs)
  • Je suis un mâle et je suis disponible (autrement dit, jolies félines qui passez par-là, pensez à moi). Ou bien : je suis une chatte et c’est le bon moment pour me féconder… voilà, vous savez où me trouver maintenant !

Propriété et surtout disponibilité sexuelle : en marquant son territoire à l’urine, votre chat n’a certes pas l’intention d’être malpropre. C’est tout simplement sa façon d’annoncer la couleur…. ou plutôt l’odeur. Mais aussi, si l’on peut dire, de draguer et d’assurer sa descendance !

Comment reconnaître un chat qui marque ?

Alors qu’un chat qui a tout simplement envie de faire pipi va le faire discrètement, dans l’intimité de son bac à litière ou dans un coin reculé du jardin, il va au contraire adopter une posture éloquente et peut-être même émettre quelques miaulements lorsqu’il marque un endroit à l’urine. Le marquage urinaire du chat se déroule ainsi selon un rituel très précis. D’abord il va flairer la surface choisie, parfois en retroussant les lèvres : c’est le signe qu’il vise les phéromones, captées par le biais d’un petit organe situé contre son palais. Sans doute cherche-t-il à s’assurer qu’il est déjà passé par là. Ensuite, il se dresse sur ses pattes, bombe le dos, sa queue se raidit et se met à trembler. Il n’a plus qu’à s’assurer que sa mission est accomplie en procédant à un nouveau flairage, babines retroussées. Vous l’avez vu faire ? Cela lui est parfaitement égal. Il n’a rien fait de mal, si ? En tout cas, lui se sent plutôt satisfait, voire rassuré !

- Quand un chat est-il amené à marquer son territoire ?

Si vous en êtes encore au stade de l’adoption et que vous recherchez un chaton propre selon vos critères « humains » – pas de pipi ailleurs que dans le bac à litière ou le jardin – soyez rassuré : tous les chats ne sont pas des « marqueurs ». Leur tendance à marquer dépend essentiellement de trois facteurs : leur sexe et leur capacité à se reproduire d’une part, les circonstances d’autre part, et enfin leur état de santé. Bien comprendre ce qui amène un chat à marquer son territoire avec de l’urine est une clé essentielle pour résoudre le problème.

Quels sont les chats qui marquent ?

Généralement, le marquage du territoire est un réflexe typique du chat mâle en âge de procréer et non castré. La raison en est non seulement le caractère souvent sexuel du marquage – destiné à attirer les femelles en chaleur – mais pas seulement. En effet, après la castration, l’odeur de l’urine du chat est susceptible de se modifier. Gêné, l’animal cesse donc de s’y identifier et par conséquent de l’utiliser pour signaler sa présence.

Cependant, cette réaction n’est pas universelle et certains chats castrés continuent à se servir de leur urine pour communiquer avec leurs semblables. Par ailleurs, le marquage urinaire n’est pas l’apanage des mâles, même s’il est plus fréquent chez eux. Certaines chattes peuvent avoir l’habitude d’émettre des jets d’urine un peu partout au moment des chaleurs. Comme pour les mâles, le marquage peut cesser après la stérilisation ou, dans des cas plus rares, perdurer.

Qu’est-ce qui doit vous alerter ? Lorsqu’elle est strictement liée à un phénomène hormonal, la tendance à marquer apparaît au moment où le chat atteint sa maturité sexuelle, c’est-à-dire entre 5 et 8 mois chez les mâles et entre 6 et 9 mois pour les femelles.

Comment réagir ? N’attendez pas que votre chat prenne trop d’habitudes de marquage pour le faire castrer. L’âge moyen indiqué par les vétérinaires pour opérer est de 6 mois, aussi bien pour les mâles que pour les femelles. La castration et la stérilisation incluent d’autres avantages, comme la disparition des chaleurs chez la chatte, l’adoucissement du caractère chez le chat…

Bon à savoir : étant donné que le facteur hormonal est réduit à néant, un chat mâle ou femelle qui continue à marquer son territoire après la castration / stérilisation est nécessairement motivé par d’autres causes, comme du stress ou la cohabitation avec d’autres félins (voir les paragraphes ci-dessous sur les circonstances du marquage et la santé). Il faut donc poursuivre l’enquête, en cherchant plutôt du côté du marquage urinaire de circonstances.

Qu’est-ce que le marquage urinaire de circonstances ?

Une fois éliminée la motivation sexuelle – de la part des individus en mesure et en âge de procréer – analysez les circonstances dans lesquelles votre matou marque son territoire. Qu’il s’agisse d’une attitude récurrente ou au contraire occasionnelle, il existe nécessairement des facteurs extérieurs qui incitent l’animal à émettre ses jets d’urine, dont les plus fréquents sont les suivants :

  • le stress : le marquage urinaire peut être un moyen pour le chat d’indiquer qu’il est perturbé, qu’il ne va pas bien. Il suffit d’un changement dans ses habitudes pour qu’il se sente stressé et le signale à sa façon.
  • L’inconnu: l’arrivée dans un lieu qu’il ne connaît pas, où n’a aucun repère, peut inciter le chat à s’en créer lui-même en urinant sur les murs ou les meubles étrangers, donc inquiétants…
  • La solitude : un chat qui se sent seul ou négligé va chercher à vous rappeler sa présence par différents moyens, dont le marquage urinaire.
  • La proximité avec d’autres chats : si vous habitez dans un quartier où chaque habitant possède un ou plusieurs félins, ne vous étonnez plus que le vôtre éprouve le besoin d’avertir ses semblables que son territoire est bien gardé ! Idem si votre demeure abrite plusieurs chats, en particulier des mâles. Dans ce cas, le marquage est plutôt motivé par un désir de domination (et de priorité en ce qui concerne la gent féminine !)
  • Un sevrage trop rapide : un chaton séparé trop jeune de sa mère n’a pas eu le temps d’assimiler la propreté. Dans ce cas particulier, le marquage urinaire peut aussi dépendre des besoins physiologiques du chat, que celui-ci n’a pas pris l’habitude de satisfaire à un endroit précis comme la litière.

Qu’est-ce qui doit vous alerter ? Le moindre changement dans la vie du chat, l’introduction d’éléments peu familiers, peuvent expliquer l’apparition d’un marquage urinaire. Un déménagement, l’arrivée d’un nouveau chat dans le foyer ou les circonstances dans lesquelles le vôtre a été adopté… généralement, le contexte dans lequel le chat évolue – ou a évolué avant d’arriver chez vous – parle de lui-même !

Comment réagir ? Lorsque le marquage urinaire est circonstanciel ou, plus exactement, réactionnel – c’est la façon du chat de réagir face à des circonstances particulières – le plus simple est bien entendu d’éliminer la cause… lorsque c’est possible. Dans le cas contraire, il faut tenter d’accoutumer le chat en douceur à son nouvel univers, ou à l’élément qui lui pose problème.

Marquage urinaire et problèmes de santé

Enfin, le marquage urinaire du chat peut être le symptôme d’un problème de santé. Un chat jusqu’alors parfaitement propre qui se met à uriner partout doit attirer votre attention, en particulier s’il n’a aucune raison apparente d’être stressé ou perturbé. En effet, un chat qui se sent malade peut exprimer son malaise physique en urinant à droite et à gauche, surtout si l’affection concerne le système urinaire ou rénal.

Qu’est-ce qui doit vous alerter ? Le marquage urinaire s’accompagne d’autres symptômes inhabituels : attitude dolente, manque d’appétit, fièvre…

Comment réagir ? Consultez rapidement un vétérinaire. Infection urinaire, calculs rénaux… plusieurs pathologies peuvent déclencher un comportement de marquage urinaire chez le chat et il importe de les traiter sans attendre. Une fois que le chat est soigné, il cesse de marquer.

- À faire / à ne pas faire si votre chat marque

Au côté des mesures à adopter afin d’éliminer ou d’atténuer la cause du marquage urinaire – facteurs hormonaux, circonstanciels ou de santé – vous pouvez puiser dans la liste de conseils ci-dessous pour inciter votre chat à arrêter le marquage urinaire.

À éviter absolument

Même si vous n’en pouvez plus de passer derrière votre chat pour effacer ses traces d’urine, vous devez garder votre calme et d’adopter un comportement rationnel. Non seulement vous énerver ne servira à rien, mais cela risque même d’être contre-productif. Si votre chat marque son territoire parce qu’il est stressé, votre attitude n’arrangera pas son malaise ! D’une manière générale, évitez absolument de :

  • punir l’animal. Premièrement, parce qu’à ses yeux, comme on l’a dit, marquer son territoire n’est pas salir. Il ne comprendrait donc pas ce qui peut bien lui valoir cette punition. Et donc continuerait à uriner à droite et à gauche.
  • Lui faire sentir ses jets d’urine, en lui mettant la truffe sur les endroits marqués. Vous pourriez le traumatiser et, de même qu’une punition, cela s’avérerait inutile.
  • Abuser des parfums d’intérieur ou des produits détergents à l’odeur puissante, lesquels peuvent perturber le chat en brouillant ses repères olfactifs. De là à éprouver le besoin de réimprimer sa trace féline dans la maison, il n’y a qu’un pas pour le chat…

À faire pour arrêter le marquage urinaire

En revanche – et sachant qu’il est primordial de comprendre ce qui pousse le chat à marquer avant toute autre action – vous avez tout intérêt à :

  • vérifier l’emplacement de la litière et le rectifier si besoin. En effet, si vous remarquez que l’animal urine dans tous les endroits possibles et imaginables, sauf dans sa litière, c’est peut-être que celle-ci ne lui convient pas. Évitez les endroits de passage ou la proximité des gamelles de nourriture. Et surtout, pas de bac partagés entre plusieurs chats. Si vous voulez que votre félin soit propre, ne n’obligez pas à se servir d’équipements qui, à ses yeux, ne le sont pas (souillés par d’autres utilisateurs, par la nourriture trop proche…)
  • Nettoyer soigneusement l’endroit où votre chat a uriné pour marquer son territoire. Attention : l’eau de Javel, dont l’odeur attire le chat, est réservée au bac à litière. Pour effacer une marque d’urine, servez-vous plutôt d’un produit répulsif : du vinaigre blanc mélangé à quelques gouttes d’huile essentielle de citron. Non seulement le chat n’aura aucune envie de récidiver – du moins à l’endroit concerné – mais de plus, le citron a des vertus assainissantes et purifiantes. Ajouter systématiquement de l’huile essentielle de citron, de citronnelle ou d’eucalyptus citronné à vos produits de ménage courants peut également être une bonne idée pour dissuader votre chat de s’approcher de certains meubles.
  • Rassurer l’animal en cas de stress, par le biais de phéromones chimiques adaptées à un état anxieux : vous trouverez des sprays dans le commerce qui vous permettront de dispenser des odeurs apaisantes dans les endroits de prédilection de votre chat. Ces produits vous seront d’une grande aide pour rassurer votre matou après un déménagement, la naissance d’un bébé, l’adoption d’un autre animal de compagnie… Les câlins et les mots sont aussi une bonne méthode pour tranquilliser un félin inquiet ou perturbé, mais ils ne sont pas aussi efficaces que les odeurs, qui rappellent à l’animal la présence maternelle.

Et si le problème persiste, comment réagir ? Si votre félin castré, cajolé, bien soigné ne parvient pas à se défaire de l’habitude de marquer son territoire, n’hésitez pas à en parler à son vétérinaire. Certains thérapeutes animaliers – on parle aussi de comportementalistes – sont spécialement formés pour analyser les comportements à problèmes des félins et sauront vous donner, si besoin, des clés supplémentaires pour arrêter le marquage urinaire.

- Cela devrait vous plaire...