Combien de temps un chat peut-il rester seul ?

C’est bien connu, les chats détestent voyager. Devoir renoncer à leur confort douillet et à leurs petites habitudes du quotidien, très peu pour eux. En revanche, dit-on, les matous sont des animaux autonomes, à qui la solitude ne fait pas peur. Ce qui ne les empêche pas d’avoir des besoins d’eau et de nourriture… voire de câlins. Aussi, combien de jours maximum pouvez-vous laisser votre chat seul à la maison, alors que vous êtes amené à vous absenter ou que vous travaillez toute la journée ? Et dans quelles conditions un chat peut-il rester livré à lui-même ?

- Le chat est-il aussi solitaire qu’on le dit ?

On considère généralement qu’un chat est par nature plus apte à supporter la solitude qu’un chien. Psychologiquement, rester seul plusieurs heures voire quelques jours d’affilée ne serait pas un problème pour un félin. Mais est-ce vrai ? Pas forcément. Bien souvent, c’est aussi une question d’âge, d’habitudes et de caractère. Tout dépend de l’animal !

Mon chat peut-il souffrir de solitude ?

Bien sûr qu’un chat peut souffrir de l’isolement : surtout lorsqu’il est d’un naturel affectueux et qu’il est habitué à la compagnie. Votre chat n’aime rien tant que se pelotonner à vos pieds lorsque vous vous détendez dans votre canapé ? Il siège systématiquement sur votre bureau dès que vous vous installez devant votre ordinateur ? Il suit vos enfants partout ? N’ayez aucun doute : ce genre de chat dépend affectivement de ses liens avec vous et il va très mal vivre votre absence. Si vous ne vous éloignez qu’occasionnellement, vous pouvez envisager de le laisser seul de temps en temps pour quelques heures. Mais n’en faites pas une habitude, l’animal le vivrait très mal.

À l’inverse, un chat au caractère très indépendant, qui passe l’essentiel de son temps dehors et ne rentre qu’aux heures des repas, supportera mieux d’être livré à lui-même. Ce qui risque de le contrarier, c’est d’être enfermé lorsque vous n’êtes pas là ! Attention, le fait d’aimer être seul ne veut pas dire que le chat peut se passer entièrement de vous : vous restez indispensable pour lui assurer le gîte et surtout le couvert… De plus, même pour un chat, il y a solitude et solitude : c’est une chose d’afficher son indépendance, c’en est une autre que de vivre seul et de ne trouver personne à la maison pour l’accueillir à son retour ! Méfiance, donc…

En résumé, laisser un chat indépendant seul une partie de la journée ne devrait poser aucun problème, à condition que vous respectiez un certain rituel horaire et que vous lui prodiguiez vos soins le reste du temps. Si au contraire votre chat a des besoins affectifs prononcés, il est préférable de lui éviter un maximum d’isolement.

Et quel que soit le caractère de votre chat, les experts déconseillent de le laisser seul plus de 48h d’affilée. Trois jours serait vraiment le maximum tolérable pour un félin, et à condition que vous l’ayez bien préparé à la séparation.

Comment savoir si mon chat se sent seul ?

Vous travaillez à l’extérieur et aimeriez savoir si votre chat souffre de solitude lorsque vous n’êtes pas à ses côtés ? Rassurez-vous, si c’est le cas, votre petit compagnon à quatre pattes ne va pas se priver de vous le faire sentir ! Et, le cas échéant, vous fournir de nombreux indices de son mal-être – ou de son mécontentement. Tout d’abord, s’il vous accueille par des bouderies (ou ne vous accueille pas du tout, saluant votre retour à la maison par une totale indifférence), c’est qu’il vous en veut de votre défection. Il peut s’agir d’une attitude passagère, mais si l’animal ne s’habitue pas du tout à vos absences, il trouvera peu à peu d’autres moyens de vous le signaler : en détériorant vos affaires, voire en faisant ses besoins dans le logement…

Ne disputez jamais un chat qui vous fait savoir qu’il souffre d’être livré à la solitude. Parlez-lui fermement mais sans agressivité, caressez-le, montrez-lui que vous êtes présent pour lui lorsque vous êtes là. Cependant, si vous êtes amené à vous absenter quotidiennement ou du moins régulièrement et que l’animal ne parvient pas à se faire une raison, vous devez réfléchir à d’autres solutions pour résoudre le problème.

Puis-je habituer mon chat à rester seul ?

Pour habituer votre chat à rester seul, le plus simple est de tester ses réactions en augmentant progressivement la durée de votre absence. Si c’est un jeune chat, vous pouvez l’habituer assez facilement – en tenant compte de son caractère – à passer une partie des journées sans vous. Il sera en revanche très malaisé d’accoutumer un chat déjà âgé à se passer de compagnie trop longtemps ou trop souvent.

De plus, selon l’endroit où vous habitez, tous les chats ne sont pas logés à la même enseigne : à la campagne, un matou trouvera sans doute plus facilement à s’occuper que s’il est enfermé entre quatre murs en ville. Il peut s’avérer compliqué de laisser un chat seul dans un appartement à longueur de temps sauf si votre matou n’est pas d’un naturel très actif. Il passera ainsi ses heures de solitude à dormir ou à somnoler et reprendra du poil de la bête à votre retour, sans trop souffrir d’esseulement.

Cependant, si votre petit compagnon continue à protester à sa façon lorsque vous le laissez seul, vous devez prendre sa souffrance au sérieux – et les mesures qui s’imposent. Trouvez-lui une compagnie (adoptez un autre chat), modifiez votre rythme d’allées et venues et, si c’est impossible, confiez-le à une famille qui saura prendre soin de lui et dont les habitudes conviendront mieux à son tempérament.

- Comment prendre soin de votre chat à distance ?

Si vous avez décidé de vous absenter, n’oubliez pas de prendre toutes les dispositions nécessaires pour que votre chat dispose de tout ce dont il a besoin pendant que vous n’êtes pas là. Plusieurs options s’offrent à vous pour prendre soin de votre chat à distance, à condition que la séparation n’excède pas un grand maximum de trois jours. Au-delà, vous avez tout intérêt à faire appel à un voisin, à un pet-sitter ou à requérir les services d’une pension pour chats.

Procurez-vous un distributeur

Le chat prend habituellement deux repas par jour. Plutôt que de lui laisser des gamelles remplies à ras bord, qu’il risque de dévorer rapidement ou dont le contenu va s’abîmer à l’air libre, procurez-vous un distributeur. Les distributeurs automatiques de nourriture pour chat sont de deux sortes : certains sont uniquement adaptés aux aliments secs, d’autres sont en mesure de distribuer des repas frais.

  • Votre absence va durer entre 24 et 48 heures ? Un distributeur de croquettes suffira à assurer l’autonomie de votre chat pendant ce laps de temps.
  • Vous ne reviendrez pas avant 2 ou 3 jours ? Dans ce cas, misez sur un distributeur muni d’un système de rafraîchissement (avec glaçons ou compartiment froid) pour stocker la pâtée du chat. Selon le type d’appareil, 5 à 6 portions pourront être conservées et distribuées.

Bon à savoir : qu’il soit adapté aux aliments secs ou frais, le distributeur de nourriture est entièrement programmable : il livre les repas au chat selon l’horaire fixé par vous. Cependant, il est important d’y accoutumer l’animal à l’avance. Quelques jours avant votre départ, commencez à lui faire comprendre qu’il ne recevra plus ses repas de vos mains mais du distributeur, afin qu’il ne soit pas pris au dépourvu une fois qu’il sera seul.

Procurez-vous une fontaine à eau

Fonctionnant à l’électricité, la fontaine à eau présente l’avantage de proposer de l’eau toujours fraîche au chat, tout en contrecarrant l’éventualité d’une gamelle d’eau renversée. N’oubliez pas de la remplir d’eau claire avant votre départ, et si vous vous en servez souvent, assurez-vous de la propreté du filtre à chaque utilisation.

Installez une chatière

Si vous disposez d’un jardin et que votre chat est habitué à faire des allées et venues entre l’intérieur et l’extérieur, ne le privez pas de ce plaisir pendant les journées où il devra rester seul. Ainsi le temps passera plus vite ! La solution est de créer une ouverture à la mesure du félin dans l’une des portes donnant sur le jardin, c’est-à-dire d’installer une chatière. La porte battante s’ouvre d’une poussée de museau et se referme systématiquement sur l’animal.

Pour empêcher des animaux errants de s’introduire dans votre maison par cette voie, ou pour contrôler les allées et venues de votre matou, vous pouvez opter pour une chatière électronique dotée de puce, capable de reconnaître votre chat et de barrer ainsi le passage aux intrus. Certains modèles peuvent être programmés de façon à laisser l’animal entrer mais non sortir (pratique, si votre chat est en vadrouille au moment où vous partez) ou encore à l’empêcher de quitter la maison pendant la nuit, afin d’éviter tout risque d’accident.

Laissez-lui votre odeur

Avant de partir, gardez-vous bien de désinfecter votre logis de la cave au grenier. Les odeurs familières sont en effet un point de repère essentiel pour votre chat. La veille du départ, portez un vieux chandail que vous laisserez ensuite dans le panier du chat – votre oreiller convient également. Ainsi, l’animal se sentira moins esseulé. Surtout, il continuera à se sentir relié à vous pendant votre absence. Ce qui ne l’empêchera pas forcément de vous en tenir rigueur…

Supprimez les dangers

Veillez également à éliminer tous les dangers possibles et imaginables de votre logement ; rassemblez les objets dangereux ou fragiles dans une pièce dont vous fermerez la porte à clé : plantes toxiques, objets coupants ou de petites dimensions, médicaments… Ne laissez pas la baignoire remplie et abaissez la cuvette des WC (avec un jeune chat, on ne sait jamais : il y a toujours un risque de noyade). Camouflez ou débranchez les fils électriques. Et si votre chat porte un collier, ôtez-le avant de partir afin que l’animal ne risque pas de s’accrocher quelque part et de s’étrangler.

Investissez dans une caméra de surveillance

Pour pouvoir garder un œil sur votre chat pendant votre absence tout en contrôlant l’ensemble de votre logement, investissez dans une caméra de surveillance. Vous faites d’une pierre deux coups : non seulement vous vous protégez contre d’éventuels cambrioleurs mais, de plus, vous pouvez surveiller votre chat. Vous pouvez également vous contenter d’une caméra de surveillance pour animaux de compagnie, moins coûteuse à l’achat et vous permettant de garder un contact constant avec votre matou, à travers une vaste gamme d’options (alertes personnalisées, système de détection de jour comme de nuit, intervention d’un tiers en cas de besoin…)

Nettoyez et désinfectez sa litière

Comme tous les félins, le chat est très attaché à la propreté et il va souffrir de voir sa litière se salir au fil des heures sans que personne ne vienne la changer. Au quotidien, il suffit de remplacer la litière sale par de la propre chaque matin et de nettoyer le bac une fois par semaine. N’oubliez pas d’accomplir cette tâche avant de partir à votre travail, surtout si vous ne rentrez que le soir.

En vue d’une absence plus longue, prenez soin de laver et de désinfecter entièrement le bac avant de le remplir de litière propre. Mettez-en plus que d’habitude afin que le chat ait de quoi enterrer ses besoins au fur et à mesure. Vous pouvez également opter pour un bac plus vaste pour l’occasion. Néanmoins, au bout de 24-36 heures, les besoins de l’animal risquent de commencer à s’accumuler. L’impossibilité de changer la litière à distance est l’une des raisons qui font qu’il est impossible de laisser un chat seul plus de 3 jours d’affilée.

Prévoyez de quoi l’occuper

Même si vous avez l’impression que votre matou passe les trois quarts de son temps à dormir, il a besoin de s’occuper pendant ses heures de veille. Ne le privez pas de ses activités préférées lorsque vous n’êtes pas là. S’il continue à avoir accès au jardin, c’est tant mieux. Si ce n’est pas le cas, ne l’enfermez pas entre quatre murs sans rien d’autre à faire qu’à somnoler. Achetez-lui un arbre à chat, laissez-lui des balles, une souris en plastique… Surtout, laissez-lui au moins un volet ouvert. Il pourra ainsi s’installer à son poste d’observation favori et se distraire pendant de longues heures ! Sans compter qu’il serait cruel de le priver de lumière. En ce qui concerne le sommeil du chat, installez-lui plusieurs nids douillets un peu partout dans la maison, afin qu’il puisse choisir l’endroit qui lui convient le mieux.

Mieux vous serez équipé, et plus tôt vous aurez appris à votre chat à rester seul, moins vos absences poseront de difficultés – à condition de trouver un rythme régulier entre absence et présence. En effet, ce qui risque de perturber le chat – un animal très lié à ses habitudes – c’est surtout de lui imposer des séparations ou des heures de solitude imprévues. Faites votre possible pour ne pas bouleverser ses points de repères familiers lorsque vous n’êtes pas là (comme les heures des repas, ou la possibilité de sortir s’il est habitué à se promener à l’extérieur), et tout se passera bien. Cependant, ne vous laissez pas trop abuser par les airs d’indépendance de votre félin. Quel que soit son amour de la liberté, et même sa capacité à se débrouiller seul, il reste un animal domestique, qui a besoin de vous pour se sentir bien.

- Cela devrait vous plaire...

herbe à chat

Herbe à chat : à quoi ça sert ?

Les chats ne mangent pas que des souris ! À leurs heures, ils sont aussi herbivores. Mais ils ne dégustent pas n’importe quels végétaux : leur mets « vegan » préféré, et le meilleur